École Langevin : l’entêtement du maire vire à l’obsession »

Article de presse

«La polémique autour de l’école Langevin à Agen prend une tournure invraisemblable. L’entêtement du maire devient une obsession. Il ne se passe de jours qu’il ne reprenne ses arguments qui tournent aux mensonges (1)Aujourd’hui, il est clair qu’il y a une utilisation strictement politique de cette campagne pour la reconstruction de cette école. Elle vise à redonner de l’air à un maire qui a quelques difficultés dans sa propre majorité… Qu’importe que l’école ne se reconstruise pas pourvu qu’il y ait cette espèce de pré-campagne électorale.

La dernière revue municipale de mars qui contient (du jamais vu) une pétition en défense de la position du maire est indigne. Le détournement d’une réunion de travail des élus, aujourd’hui 28 mars, en opération de communication est inadmissible. J’avais simplement demandé une réunion sur les terrains alternatifs de Montanou au conseil municipal du 22 janvier. La fuite en avant et l’incohérence politique des choix sont incroyables : la reconstruction est une priorité depuis 9 ans. Mais cela fait aussi 2 ans que le maire est enfermé dans sa saga judiciaire (perdue) contre le PPRI qui empêche tous travaux ; il a maintenant décidé (en février) de rénover l’école actuelle (dans les 3 ans à venir et pour la bagatelle de 2,3 millions d’euros) et il veut nous faire croire que la reconstruction de l’école aura quand même lieu -et en même temps- sur le parc Mathieu… ; il nous dit que l’école rénovée aura ensuite une fonction de «maison des services publics», sans en avoir défini un seul… Tout cela dans l’improvisation (y compris budgétaire) la plus totale» .

(1) La sempiternelle affirmation du maire : « Il n’y a pas d’autres terrains que le parc Mathieu » est un mensonge éhonté qui confine à l’absurde. Non seulement il a lui-même voté en conseil municipal le 25 mai 2009 la reconstruction sur place mais il la justifiait dans le compte rendu du conseil municipal en disant « la concertation a abouti à la nécessité de reconstruire l’école sur le site actuel (présence à proximité du centre social, de la bibliothèque et des terrains de sport)»… De plus les autres terrains disponibles qui pourraient être discutés ont été systématiquement présentés non pour permettre de sortir de l’impasse actuelle et d’enfin reconstruire cette école mais pour régler ses comptes avec les services de l’État.

Le Petit Bleu

Compte rendu du Conseil municipal du 12 mars 2018

La vidéo est sur le site de la Mairie : onglets mairie/séances du conseil.
Conseil de 5 heures assez tendu sur un sujet attendu et un autre inattendu…
Points majeurs de l’Ordre du jour :
-Débat d’Orientation Budgétaire (DOB). Débat réglementaire, annuel et (un peu technique !) qui s’appuie sur les axes essentiels justifiant les recettes et les dépenses du budget à venir. En cela il a l’avantage de faire (aussi) apparaître les décisions idéologiques. Rien de nouveau sous le soleil libéral : la priorité gouvernementale restant la diminution du déficit public et de l’endettement public, cette priorité continue de s’appliquer aux collectivités territoriales pour prendre leur part de l’effort… (je rappelle que le déficit public est l’agrégation des soldes des budgets de l’Etat, des collectivités territoriales et de la Sécurité Sociale). La méthode gouvernementale change un peu : on passe d’une baisse annuelle des dotations de l’Etat à une contrainte de diminution des dépenses de fonctionnement des collectivités territoriales.. Cela pour dégager des ressources pour le seul désendettement. Et non pour investir ou améliorer les services publics. Cette politique absurde s’appliquera donc à Agen avec l’assentiment de la majorité.
-l’école Langevin : (cf mes articles et CR précédents). La nouveauté est la décision de rénovation de l’école « en attendant » la fin de la saga judiciaire. Le montant de la rénovation est hallucinant (2,3 millions d’euros sur 3 ans). Il nous est dit que ces locaux rénovés deviendront – après la reconstruction sur le parc Mathieu ! – une maison des… services publics et des associations. Ridicule.
Le mieux serait de dire que l’école Langevin est rénovée et non reconstruite. C’est la plus mauvaise solution. Neuf ans d’attente pour ça.
-Agen 2030 : ce fut la surprise du sous-chef-1er adjoint. Un projet de 150000 euros d’études, de réunions et d’experts, de questionnaires et de machins pour définir le « Agen de 2030 ». Mais le premier adjoint Pierre Chollet dira, à la stupéfaction générale, que c’est nul. Ça fera les gros titres de la presse le lendemain : mais jusqu’où va t-il aller ?…
Mes interventions :
Sur le DOB (de la 43°mn à 51° mn de la vidéo). Un essai de réponse à l’idéologie libérale. Des rappels de la France Insoumise sur les cadeaux aux riches qui sont aussi des pertes de recettes budgétaires : suppression de l’ISF, diminution de la taxe sur les revenus du capital, diminution de l’impôt sur les sociétés, maintien des niches fiscales, pas de lutte contre la fraude fiscale etc.. Et cela quand on déclare lutter contre le déficit budgétaire !
Je dirai quelques mots sur la relance économique nécessaire à contrario du sempiternel enfermement dans la baisse des dépenses. Je confesse un petit clin d’œil à John Maynard Keynes. Je conclurai sur le niveau paradoxalement élevé de l’épargne brute à Agen pour 2018. Paradoxe maintes fois martelé par Emmanuel Eyssalet ces dernières années : la baisse des dotations de la ville a été compensée et Agen n’a pas de problèmes de recettes : les contraintes sur les dépenses et les investissements sont donc surévaluées.
Sur Agen 2030 : d’abord pour m’insurger de trouver ce rapport sur table (et donc non communiqué avant le conseil) , ensuite pour soutenir Pierre Chollet….😊
Sur l’école Langevin (3h33 de la vidéo et ensuite) : « le bout d’un chemin absurde d’entêtement » dirais je. Mon intervention un peu provocatrice va tendre le débat qui va rebondir hors micro et créer une certaine confusion. Emmanuel Eyssalet va soutenir clairement et fortement ma position (nous nous étions concertés avant)
Mes votes
Contre le DOB (avec PS , les autres pour)
Contre le rapport AGEN 2030 (avec PS + 2 abstentions de la Majo)
Contre le rapport Langevin (avec PS )
Pour les autres rapports techniques