« Il n’y a pas d’alternative » tribune de la revue municipale de mars 2016

Front de gauche-Initiatives Citoyennes
Expression dans la Revue municipale

Il n’y a pas d’alternative….

Je me doute du plaisir extrême que doivent ressentir les représentants de la Troïka en Grèce ( BCE, FMI, Commission Européenne). Très masculins ( aux exceptions féminines qui confirment, justifient et amplifient la règle…), purs produits d’un communautarisme typique d’ hommes, quinquagénaires ou sexagénaires, à costume-cravate, à pensée unique, libéraux grand teint, sûrs d’eux, sectateurs jusqu’à l’absurde depuis 30 ans, du « il n’y a pas d’alternative ». Quelle doit être leur jouissance de continuer à punir ces Grecs coupables. Et maintenant deux fois coupables : de leur dette ( » La Grèce a une dette envers l’Europe? Je croyais que c’était le contraire! » disait Godard) et d’avoir porté au pouvoir « des pas comme eux ». On va leur montrer qui commande se disent ils.
Et cela en ressentant peut être ce petit frisson excitant de la peur. Et si les Espagnols, fantasques, se sentaient concernés ? Et après eux, les Italiens, latins et imprévisibles ? Puis les Français, éternels frondeurs ?…
Mais « Il n’y a pas d’alternative » c’est sûr… À Athènes comme à Agen ?
Comparaison géographique prétentieuse et décalée peut être.
Car « il n’y a pas d’alternative » disent ils ici aussi : à la compression des dépenses publiques, à celle du personnel des services publics communaux, à celle des services publics.
Il n’y a pas d’alternative, disent ils : il faut construire une zone industrielle sur 200 hectares de terres arables du côté de Ste Colombe en Bruilhois. Projet très cher, inutile et destructeur. Mais « impossible de faire autrement. C’est ça investir. C’est ça le progrès et l’avenir. On
y croit, on y croit… »
« D’ailleurs, les opposants à ce beau projet ne sont pas des gens très sérieux… »
« Pas comme nous » disent-ils.
Pas sûr que ça dure.
Jean Philippe Maillos Continuer la lecture de « « Il n’y a pas d’alternative » tribune de la revue municipale de mars 2016 »

Compte rendu du conseil municipal du 9 mars 2015

 

Conseil très rapide
Le CM filmé est sur le site de la mairie
Les documents consultables également.

L’essentiel porte sur le Débat d’Orientation Budgétaire.
La presse s’est fait l’écho assez clairement (la dépêche lundi 9 mars en présentation et SO et la dépêche mardi 10 en compte rendu)

Comme son nom l’indique, il n’y a pas de vote à ce niveau. Il s’agit d’une présentation du budget à venir en fixant les grandes orientations des recettes et des dépenses de la ville.
Dans ce contexte d’austérité, la situation n’est pas difficile à comprendre…
La question qui fâchera (aussi) portera le mois prochain sur les choix concrets qui appliqueront la baisse de la dotation de l’état et la non augmentation des impôts locaux conduisant à une baisse des dépenses (certains sont connus et actés : la compression du personnel, la baisse des subventions aux associations…) d’autres sont connus mais pas encore définis avec précision ( les tarifs des services, les choix des investissements à diminuer…)
Cela renvoie au difficile vote du budget le 13 avril prochain…

Longue et (trop) technique intervention d’E Eyssalet sur les bases d’imposition locales et une volonté de la majorité de minorer les recettes de la ville (j’avoue mon incompétence pour en juger)
A noter son qualificatif d' »austérité » donné pour la première fois à la politique gouvernementale…

Mes interventions :
-sur l’austérité (j’en voie qui sont étonnés !), le personnel communal, l’invraisemblance des différences de taux d’imposition dans l’agglomération, le principe du tarif.
-Une petite ironie sur le vote du budget sur le pruneau show ( 270000 euros de subvention..) alors que le CM sur la politique culturelle aura lieu en mai.

Mes votes : une abstention (seul) sur le pruneau show. Les autres votes rapides seront sur des points techniques. Sauf la commission d’évaluation des Montreurs dont j’ai déjà parlée.

A bientôt pour de nouvelles aventures
JPhM
Blog

On sera porté par la Grèce…

Interview – article

On ne parle plus de grand soir et de Révolution. Mais de la force et du courage du peuple grec, Jean-Philippe Maillos, ajoute «le travail commence en France…».

Le portrait du candidat Maillos en lice pour conquérir la mairie d’Agen, s’intitulait alors, «Il rêvait d’un autre monde». Il rêve toujours d’un autre monde. Mais depuis dimanche soir, le militant du Front de gauche s’aperçoit que cet autre monde-là est possible, «sans révolution et sans grand soir, seulement parce que le courage et la détermination d’un peuple viennent de se traduire dans les urnes». Et s’il salue aujourd’hui la victoire de Syrisa, «c’est parce que les idées et les actes du parti grec sont proches des miennes». Mais il y a autre chose, aussi. Comme une leçon à méditer de ce côté-ci de l’Europe. «Jusqu’à présent l’appauvrissement des peuples se traduisait par l’arrivée au pouvoir des partis d’extrême droite». La gauche radicale désormais au pouvoir en Grèce, «c’est aussi une très bonne leçon pour la gauche traditionnelle qui vient de recevoir un coup de pied au cul». Pour Jean-Philippe Maillos, «c’est une très bonne leçon. On n’a jamais totalement perdu quand on a raison». La leçon de la victoire électorale de Syriza en Grèce, «elle doit aussi être à tirer par la gauche radicale en France».

«Un espoir…»

«Cette très bonne leçon» venue de Grèce est à rapprocher pour Jean-Philippe Maillos de ce qui se passa dans les rues de France après l’attentat à «Charlie Hebdo», «il faut parler de dignité du peuple en Grèce comme il faut parler de la dignité du peuple de France qui montra dans les rues qu’elles étaient les vraies valeurs de la République. C’est comme un espoir qui vient de naître» ajoute le militant agenais, «le travail commence désormais en France, on va être porté par le résultat électoral de la Grèce». Il attend encore une deuxième bonne nouvelle, en fin d’année, venue de Podemos et de l’Espagne. Pour un «deuxième grand jour…»

la Dépêche

Charlie et la manif

12 janvier 2015

Certes. Il peut y avoir un débat sur plein de choses..

Surtout avant et après.

Mais quand même… Aujourd’hui…

 … Aujourd’hui quand 4 ou 5 millions de personnes se rassemblent pour dire « je suis Charlie, je suis juif, je suis policier… » Et que les assassinés sont arabes, blancs, juifs, policiers, policière, musulmans, journalistes, athées, dessinateurs et blasphémateurs… Je trouve ça pas mal du tout… Ça a du contenu…. Tiens je le dis c’est même vachement bien. 

Et je l’avoue avec mon cœur d’artichaut, c’est aussi franchement émouvant.

Bon d’accord ça suffira pas. Bon d’accord il y avait aussi les vilains. Mais ouf, ils n’étaient pas vraiment mélangés…

Moi, je suis content et un peu fier de voir ça. 

Ben, parce que c’est mieux que le contraire. Pardi.

JPhM

Sans réserve et sans confusion le 10 janvier

Il n’y a pas de difficulté à être rassemblés ensemble même si on est très différent. Parce qu’on est ensemble abasourdi par ces assassinats politiques et ces assassinats antisémites. Appeler et participer à ce rassemblement c’est sans réserve. Être Charlie, c’est sans réserve.

Mais il n’y a pas de difficulté non plus à refuser de laisser croire que les forces politiques présentes ont les mêmes analyses et les mêmes propositions. Ou qu’elles oublient qui elles sont et ce qu’elles font.

Jean Philippe Maillos
Ensemble ! Front de Gauche – Agen

Compte rendu du conseil municipal du 15 décembre 2014

Front de Gauche – Initiatives Citoyennes d’Agen

Conseil Municipal d’Agen du lundi 15 décembre 2014
.
1) La vidéo intégrale du Conseil Municipal est sur le site de la ville d’ Agen
(onglet La Mairie/Séances du conseil)

2) Conseil long (50 rapports et 50 votes) avec plusieurs sujets importants (cf la réunion préparatoire de l’Assemblée Citoyenne du 11 décembre)

3) Mes interventions :
– a) sur la mutualisation (vidéo 50’55 ): la discussion et le vote portent sur la mise en œuvre concrète de la mutualisation des services. Mais en attente du vote de l’Agglo le 18 décembre , le sujet reste sensible… Mon intervention sera une réponse à la confusion de la position d’E Eyssalet (remarquée lourdement par la majorité : est il pour ou contre ? Puisqu’il soutient Valls et son budget, comment ne pas être d’accord avec la municipalité d’Agen…) qui avait constaté « l’inflation » de l’emploi dans les communes de l’agglo et avait semblé se féliciter de sa compression à Agen.
– b) sur la mutualisation (vidéo 1h32) : intervention ironique sur l’éternel débat austérité, dépenses de fonctionnement et dépenses d’investissement. En rappelant que faire des économies d’investissemnt c’était possible sur la technopole de Ste Colombe, la LGV et le Palais des congrès… Et pas que sur le personnel.
– c) sur la baisse de 5% de la subvention au théâtre du jour de Debauche (vidéo 2h11): démago ? … mais sans effet !…
– d) sur les subventions aux écoles privées (vidéo 3h36’40)en dénonciation de la subvention aux maternelles non imposée par la loi et avec une interrogation sur le mode de calcul pour l’ élémentaire
– e) sur la Délégation de Service Public des crèches (vidéo 4h09’20): en critique d’un bilan très financier et bien peu « service public » de l’entreprise « People and baby », avec demande de comparaison des coûts de la DSP et de la crèche P. Chollet en régie (document ci joint en réponse immédiate du service. A analyser..)

4) Mes votes et ceux des autres
– Mutualisation : 8 contre (FdG, PS et FN) et 31 pour
– Baisse subvention Debauche : 4 contre (FdG et PS)
– Subvention école privée. Demande du PS – acceptée- de dissocier le vote école élémentaire et maternelle : subvention aux école élémentaires : 1 abstention (FdG) et 38 pour. Subvention aux maternelles : 4 contre (FdG et PS)
– Rapport annuel de la DSP sur les crèches : 1 abstention (FdG) et 38 pour
– Augmentation des tarifs : 4 contre (PS et FdG)

5) Divers et remarques sur le conseil
– Le Front National fera une seule intervention sur la mutualisation (la défense des petites communes?) et se fera ramasser par Lusset sur son silence permanent
– E. Eyssalet outre le méli mélo de sa position sur la mutualisation, soulèvera la question de l’augmentation importante des tarifs (cantines, centre aéré) et son lien avec la fuite d’une population agenaise ; demandera la communication du bon rapport (ci joint) du Bureau de sociologie appliquée sur Agen et sa pauvreté ; s’interrogera sur la transformation de la réglementation de protection architecturale au centre ville.
– Une décision unanime sur la rachat de la prairie du pont canal et son aménagement (café vélo pour l’ancienne usine des eaux, nouveau parc de skate)

– Remarques : je n’ai pas pu intervenir sur la question des tarifs des SP (qui augmentent) et de la comparaison faite systématiquement avec les impôts (qui n’augmentent pas). J’y reviendrai mais la confusion volontaire entre ce qu’est l’impôt et ce qu’est un tarif m’agace..

Dernier conseil de 2014. Il faudra faire un bilan de tout ça en 2015.

A bientôt pour de nouvelles aventures
JPhM

 

Affirmer la culture dans la ville

La création artistique, l’action culturelle, l’éducation populaire sont tendues vers le même objectif : contribuer à renouveler notre regard sur les choses et sur le monde, nous inciter à accepter d’être « dérangés », nous aider à accueillir les différences, la … Continuer la lecture